Skip to content

Pounchd

June 3, 2011

Pounchd

par Dalila Daoudi

POUR TOUS CEUX QUI ONT LOUPE LE DEBUT

Corona of Minimum Type.

CORONA OF MINIMUM TYPE.
Drawing made by W. H. Wesley, from photographs of the 1900 Eclipse.

____________________________________________________________________________________

“POUNCHD” aux Beaux-Arts

Hiver 2010

 La première fois que j’ai vu le collectif “POUNCHD” en action, c’était aux Beaux-Arts de Paris.

J’ai surtout ressenti une énergie. En entrant dans le bâtiment principal des Beaux-Arts, j’ai été attiré par une énergie qui émanait de ma gauche. Apolonia peignait sur une toile à même le sol. J’ai même pas vu ses yeux que déjà je savais qu’on se correspondrait.

Y’avait une espèce d’encéphalogramme qui émettait du son.

J’ai voulu entrer en contact avec eux mais j’aime à penser qu’ils étaient trop occupé pour me recevoir alors c’est la mère d’Apolonia, fraîchement débarquée en France, en me tendant sa carte polonaise qui me mit en lien avec eux.

_

Evades du Bocal

Mars 2011

J’ai envoyé des mails à Apolonia, en vain. Plus tard, c’est encore sa mère qui me répondit pour me convier au “Evades du Bocal”. Festival s’interrogeant sur l’art et la psychiatrie. Quand enfin je croise Apolonia aux toilettes, je me présente et alors que je tente l’accolade, elle me tend sa main pour faire barrage à mon buste empressé. Elle me serra la main.

Pendant le séminaire, j’ai été perturbé par trois choses:

– un homme aux cheveux hirsutes hésitant entre l’ondulation et le lissage, Nicolas SORNAGA.

– un deuxième homme qui ne faisait que se plaindre, Xavier.

– un troisième qui émettait un bruit de fonds continu avec sa bouche, Alex.

Ces personnes vous les croiseraient sûrement ce soir car ce sont les épices ramenaient de voyage du collectif.

 

Ballroom “POUNCHD”: vernissage “Ouverture du Lac”

Dimanche 15 mai 2011

Tout le monde est là, tout le monde il est beau. Rien à redire si ce n’est qu’après avoir vu le vernissage au premier étage, on descend tous dans la salle de concert. Vous avez loupé un homme vêtu de blanc qui disait son texte au mégaphone accroché par les pieds à une corde tendu par trois énergumènes. Après cela, Nicolas SORNAGA investit le micro et tente d’improviser avec Madame LA FONTA, chanteuse de gouttes d’or.

 

La Lizière

Jeudi 19 mai 2011

Quinzaine de personnes.

De ce que j’ai compris “La lizière” est un lieu à une centaine de kilomètres de Paris qui accueille des événements extraordinaires.

Le dernier événement en date était l’intervention d’un danseur de Butô, en plein champ, avec pour collaborateur principal un arbre. Personnellement, ça me parle beaucoup.

Intervention chaloupée de Xavier. Départ de Xavier.

 

Conférence sur les drogues: Jan KOUNEN et cie

Lundi 23 mai 2011

Cinquantaine de personnes.

Discussion entre Jan Kounen, réalisateur de D’autres mondes, Tom Verdier auteur de “Lucie dans le ciel” et autres.

On était tous concernés afin d’en apprendre plus sur l’Ayahuesca, plante qui permet de se purger afin d’accéder à son “soi”, si j’ai bien compris. Certains considèrent cette substance comme une drogue et d’autres comme une médecine traditionnelle.

Louis, liant Pounchdien, suggère: “Réunion de 5 minutes dans 10 minutes” alors que la vice-présidente fuit en soirée polish.

Intervention chaloupée de Xavier. Départ de Xavier.

 

Carte blanche : Nicolas SORNAGA

Mercredi 25 mai 2011

Trentaine de personnes.

Une gifle. Une bousculade. Des bières. Un vol de domino. Maintes engueulades. De la muse surrenfeminée- moi comprise-, des hommes laids mais artistes. Dès que j’arrive, Louis me fait signer une décharge pour collaborer au film en train de se tourner. Je commande un “perroquet” au Bar des Amis, j’y reste coincée le temps de la scène. Trente minutes plus tard, je me glisse dehors avec les trois veuves noires ou ça fume une clope. Debief’ de vie : _ Et qu’est-ce tu fais ? Et qu’est-ce-que tu deviens ?

Luca me fait comprendre qu’en Italie, on ne se définit pas comme artiste suite à quoi je lui confie que c’est pareil dans le monde entier. Et si on s’enlevait tout simplement les doigts du cul pour assumer son statut d’artiste quand on est artiste?

Vicky, splendide de présence comme à son habitude, me fait part pour une énième fois de sa théorie “bleu-blanc-beauf'”.

Aucune intervention de Xavier. Ah, c’est peut-être parce qu’il n’est pas là? Il doit sûrement se recentrer car le lendemain c’est sa carte blanche. Les hommes se plaignent de l’absence des femmes. Femmes parties se repoudrer pour un raccord make-up. Le tournage est avorté. Elles ne feront pas partie du film. Et le réalisateur de conclure: “le Cinéma ne s’improvise pas.”

 

N.E.  Le ballroom pounchd est un événement protéiforme qui à lieu pour la deuxième fois au Lavoir Moderne Parisien. Totalement non lucratif ce projet rassemble des  artistes européens et d’autres moins identifiables, autour d’un désir commun de créer un événement qui questionne le vivre ensemble, la normalisation des événements culturels. 

Advertisements

Comments are closed.